vendredi 16 décembre 2016

Arrêtons de supposer n'importe quoi...

Supposons, un ours...

2 commentaires:

  1. Je viens de me prendre une bonne barre de rire ! Merci ! Sacrés blaireaux ... :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Christophe! ça fait plaisir. Mais aussi pour tes commentaires précédents...

    RépondreSupprimer